Le Monde de Celldia

Nous somme actuellement en 50 021 après le Précepteur
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Stelen
Jeu 23 Fév - 22:19 par Conteur flou

» Le nain et le mont
Jeu 23 Fév - 21:59 par Conteur flou

» Au bord de la mer...
Mar 21 Fév - 12:01 par Eru

» Eubii, le dévoreur de rose
Ven 10 Fév - 21:42 par Senlord

» L'histoire d'un barbare
Dim 29 Jan - 12:53 par Tralog

» Rp Abrégé : Retour aux origines
Ven 27 Jan - 19:12 par Tralog

» Le vol des orbes du Duc (RP flashback) [Cathia, Le Duc]
Jeu 26 Jan - 0:14 par Cathia

» Le début d' un (très) long voyage
Lun 16 Jan - 0:38 par Conteur flou

» RP Abrégé: La bataille des gobelins
Dim 15 Jan - 21:47 par Eru

Les posteurs les plus actifs du mois
Conteur flou
 
Senlord
 
Tralog
 
Anerey
 
Eru
 
Cathia
 
Mots-clés
Précepteur Points Présentation Chaos Cathia Loum Ellebosa Celldia Anerey Senlord
Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Le nain et le mont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur flou
Ecrivain du Dimanche


Masculin Messages : 21
Points : 29
Localisation : quelque part

Feuille de personnage
Points de RP:
73/100  (73/100)
Race: Nain

MessageSujet: Le nain et le mont   Jeu 19 Jan - 21:23

Sur un chemin sinueux longeant une falaise tombant à pique dans l'abime, un nain avançait péniblement face à un vent violent soufflant des bourrasques toujours plus puissante rendant l'ascension de plus en plus pénible et périlleuse. Tous les éléments du ciel semblaient se liguer pour arracher ce petit être têtu du sol. Le froid lui-même s'était joint au combat et ses lames glacés, transperçait son épais manteau vert ainsi que son armure de toile et de poils, gelant ainsi les muscle déjà engourdis du voyageur. Pourtant malgré cette situation qui ne cessait de s'aggraver et le fait que pour une fois, il n'était sous l'emprise d'aucune substance Flou pestait plus fort que les cieux eux même:

- J'te prévient le mont ! C'est pas un p'tit vent de rien du tout, qui arrêteras une tête de mule comme-moi! ! J'irais où je veux tu m'entend OÙ JE VEUT!!!! Vociféra le nain en levant le poing à l'adresse de la montagne.

Ce fut une rafale plus violente que les autres qui lui répondit, le nain manquant de trébucher, se colla à la parois, et continua sa progression le plus prudemment possible. Puis alors que le vent ne cessait de balayé sa barbe en tout sens, les cailloux de ripper sous ses chaussures et le froid de glacer les poils de ses moustaches, il ajouta plus bas, pour lui-même

- Rhaa; par Gölörm, si j' était un peu moins un imbécile aussi! J' aurais dû me renseigner sur ce que cette fichue carte appelle "chemin" au lieu de discuter des problèmes d'Ellebosa dans les tavernes! Comme si j' était là pour jouer au héros... Ha non, l' héroïsme j' ai assez donné....

Puis s'emportant à nouveau il ajouta:

-Et puis corne de troll si j'en avait causé un peu aux gars du patelin d'en bas, je saurais au moins ou cette carte mène, si t'en est qu'elle est vrai! Alors, au lieu d' suivre un chemin qui n'existe peut être même pas, je serai tranquillement dans une auberge, une pinte à la main!

C'est à ce moment-là que la neige vint ajouté son éclat gracieux à la danse furieuse du vent, et leur envoutant ballet aurait sans doute séduit le conteur, si seulement il n'avait pas semblé avoir pour but de le pousser dans l'abime. Les vents de plus en plus violent était finalement devenu tempête et la neige ne s' arrêttait désormais de gifler le nain. Le froid ne cessait de l' engourdir et les bourrasques de le blesser, cette banale marche était devenue un véritable duel à mort face aux éléments. Le nain était seul en guerre contre le mont lui-même qui ne supportait sans doute plus cet acharné qui ne cessait,malgré ses menaces, de le gravir. Le baroudeur ne parlait plus, car dés qu'il ouvrit la bouche, la neige y remplaçait les mots, pourtant malgré cette lutte inégale, le nain ne cessait de mettre un pied devant l'autre. Mais cette bataille semblait être vaine, car chacun de ses effort était gâcher par une bourrasque qui l'obligeait à reculer. Désormais la neige avait envahis le ciel et le monde n'était plus que d'un blanc de pure violence. Il ne voyait plus rien devant lui et sans le mur de roche comme guide, chacun de ses pas aurait pus être le dernier. Soudain la carte glissé dans sa poche s'envola, Flou voulue la rattrapé, mais la colère du ciel avait eu raison de ses forces et une bourrasque plus puissante que les autres le faucha. Il tenta de se rattraper, mais le sol jusque là son allier, se déroba sous ses pieds et le nain tomba. Il voulue prononcer un sort pour ne pas être emporté, mais la neige et la glace l'en empêchèrent, Flou chuta.



Pourtant, dans la violence des éléments ce fut un être de roche qui lentement remonta de l'abime, en escaladant la montagne de sa main droite et portant de l' autre le nain et tout son attirail sur son dos. Mais même pour Gom, les éléments déchainé était trop fort, la glace s' immisçait sur ses membres gelé, rendant ses gestes de plus en plus difficile. Au termes d' une périlleuse escalade le golem parvint à les hisser, lui et le nain, sur le chemin. Ce fut alors l'esprit de flou qui pris le ,contrôle car même si Gom ne ressentait pas le froid, une telle tempête aurait vite raison de son fragile corps de chair. La créature de pierre saisit alors le sac du conteur l'ouvrit et y lança le nain. Puis elle referma le maigre abri de tissus, avant de se courber dans une position protectrice au-dessus du sac, laissant peu à peu la neige recouvrir son corps de roche.

(Pour ceux qui ne comprennent pas comment un nain peut tenir dans un sac, j'ai récemment ajouté 2/3 mots sur ce bagage particulier sur ma fiche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur flou
Ecrivain du Dimanche


Masculin Messages : 21
Points : 29
Localisation : quelque part

Feuille de personnage
Points de RP:
73/100  (73/100)
Race: Nain

MessageSujet: Re: Le nain et le mont   Jeu 26 Jan - 23:08

Cela faisait plusieur heures que le nain était dans son sac, peut être même des jours. Flou était occupé à tenté de retracé et ce de mémoire, la carte qu' il avait perdu, il avait crus en avoir fait un double, mais après avoir cherché durant des heures le conteur s' etait finalement rendus compte qu' il n'avait jamais fait de double. Il était donc là, assit sur une pile de livre au milieu d' un océans de bric et de brocs, en train d' essayer tant bien que mal de redessinner cette carte sur un bout d'écorce à l' aide d'un morceau de charbon. La scène aurait pus paraitre calme et paisible dans l' atmoshère feutré du sac car la tempête emettait un bruit sourd, sa violence adoucis par les murs de tissus. Pourtant dans ce gigantesque cabinet de curiosité, au étrangeté diverse et coloré, un être dépassant le mot même d' étrange observait le conteur qui marmonait entre les tresses de sa barbe:

- Corne de tapirs, si seulement je savait ou j' avait rangé mes encres aussi! rhhaa et cette carte là je m' acharne à essayer de la redessiné mais j' ai beau me creuser la cervelle, impossible de faire en sorte que ma vielle tête de bois se souvienne de quoi que ce soit! ni sur l' auteur, ni sur la destination... enfin je crois que j' ai presque finit... enfin non c' est quoi ce truc? j' ai voulu fair ....

Il s' interrompit, il y avait eu un bruit, infime, un soufle. Il y' avait de nombreux petit êtres dans ce sac, 3 écureuils, une biche, 21 lapins, quelque souris et des insectes de toute sorte. Mais ce son ne provenait pas d' eux, c' était lui. Lui, un être dont le nain ne savait rien sinon qu' il était apparut il y a peu de temps... un mois ou un ans peut être deux... Flou ne l' avait jamais vus mais il savait qu' il ne devait jamais le voir, même si il ignorait pourquoi.

- Toi, déjà! combien de temps suis je resté ici?

Le conteur se tourna vers le sommet du sac, un raie de lumière semblait se frayer un chemin à travers les fine incertices.
Un bruit de page que l' on tourne, et à nouveau ce soupir, complexe mélange de regret et d' espoir le tout teinté d' une couleurs plus curieuse... indiscernable.

- Je m' en vais, je m' en vais... mais n' approche pas plus, sacrefoudre !!

Les bruit se rapprochait, pousser par le besoins d' aide ou de chaire, le conteur, étonnament, n' avait pas la curiosité de savoir ce qui l' attirait, mais si un jours, il s' y risquait il avait la conviction que le mal serait bien pire que physique.
Il saisit l' ébauche de la carte, enfila son manteau vert et sortit précipitament du sac.

le nain écarta les reste du corps de Gom, qui depuis bien longtemps avait rejois la pierre qui ornait le cou du conteur. Puis complètement sortit du sac, cligna des yeux puis s' étira. En ce qui semblait être un matin, la tempête s' en était allé emmenant avec elle le vent et la glace. Seul la neige était resté, mais elle était calme et douce, comme une tranquille pluie de coton, à travers lesquel dansait les rayons du soleil.
Flou encouragé par ce temps acceuillant souris.

- Bon après tout vl'a un matin qui aurait pus moins bien commencé!

Les rencontre avec "lui", laissait toujours une impressions étrange au baroudeurs, comme un complexe mélange de tristesse et d'innachevé.
Enfin une petite gorgé et ce serait passé et puis après tout, il ne semble pas y avoir de vent, alors pourquoi ne pas sortire sa pipe?

Et c' est ainsi, que dans les petit nuages de fumés de lavandes que le Conteur Flou repris son chemin.
Son but n'était pas loin mais même si il ignorait quel il était, il sentait que quelque chose se conclurait enfin la bas, une conclusion et un départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur flou
Ecrivain du Dimanche


Masculin Messages : 21
Points : 29
Localisation : quelque part

Feuille de personnage
Points de RP:
73/100  (73/100)
Race: Nain

MessageSujet: Re: Le nain et le mont   Jeu 23 Fév - 21:59

Alors que le soleil se couchait et après des heures de marche, le nain épuiser arriva enfin au bout de sa carte. Mais ici, il n y avait rien. flou se trouvait sur un plateau rocheux au dessus des nuages, et malgré la croix sur le morceau de papier, il n y avait rien d autre qu'un sapin, 2 ou3 pierres, encadrés d' une falaise à pic d'un coté et de la montagne de l'autre.

Le nain, trop fatigué pour jurer soupira:

-Hfaaaain... il semblerait qu'encore une fois je me sois fait refiler une fausse carte... et merci bien, mais j aurais pus me passer de la balade...
Enfin comme il ne semble y avoir rien d autre a faire mangeons, dormons et retournons a la taverne!"


Et dans la lumière déclinante du soir tombant, le nain le nain se dirigea vers le bord de la montagne, posa son sac sur le sol et y plongea sa main pour y attraper du bois.
Mais après quelque seconde il la retira en hurlant

-Haaah !!! Corne de phoque, cette saloperie m'a mordus!!


Sa main portait la trace rouge d une petite morsure, mêlé a un étrange violet
Flou était en train de l examiner, lorsque son sac tomba, butant contre la parois dans un bruis de casserole.
le conteur le releva et il tomba a nouveau, il le releva et le sac frappa la parois encore une fois. Flou agacé s' apprêtait à le relever une énième fois, lorsque son regard fut attirer par la parois de la montagne.

- Mais qu' est ce que...

Flou ne termina pas sa phrase, désormais ce n' était plus sa bouche qui parlait à l' air mais ses mains à la pierre
cette partie de la parois de la montagne n'était pas naturel, il s agissait en fait d un mur de pierre conçus pour être confondus avec le mont que les année avait en plus recouvert de terre, de gravats et de mousse, mais il s' agissait bien de l' œuvre d' un Cercïelle. C’était un ouvrage complexe et solide, mais le nain connaissait très bien ce type de mur. Il les fabriquait exactement de la même manière et entrepris alors de le démonter pierre par pierre, car un tel mur ne s'ouvrirait pas par la force.
Un tel ouvrage, ne pouvait être ouvert que par son bâtisseur, cela le nain le savait, mais quelque chose le poussait a essayer. Il ne parlait plus fixer sur sa tache, motiver par un but au quelle il ne songeait même pas, le conteur avait oublier la faim comme le sommeil, et toute la nuit pierre par pierre lentement, précautionneusement, en sachant qu' un mouvement trop brusque risquerait de faire effondrer l' entré sur elle même, il entreprit de démonter le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nain et le mont   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nain et le mont
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Au Nain Joyeux [ Taverne de Tronjheim ]
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Thornac, le Nain guerrier
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Celldia :: Royaume d'Eliosa :: Mont Richtar-
Sauter vers: