Le Monde de Celldia

Nous sommes actuellement en 50 024 après le Précepteur
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Le début d' un (très) long voyage
Lun 15 Mai - 2:33 par Senlord

» 100 pièces de Bronze pour le jeune elfe !
Sam 1 Avr - 18:53 par Tralog

» Le gobelin et le chevalier
Mer 29 Mar - 20:47 par Buldoras

» L'histoire d'un barbare
Mer 29 Mar - 15:11 par Tralog

» Le nain et le mont
Jeu 16 Mar - 22:27 par Conteur flou

» Ne craignez plus rien Madame, Je vous protègerais.
Ven 3 Mar - 18:48 par Le Duc

» Stelen
Jeu 23 Fév - 22:19 par Conteur flou

» Au bord de la mer...
Mar 21 Fév - 12:01 par Eru

» Eubii, le dévoreur de rose
Ven 10 Fév - 21:42 par Senlord

Les posteurs les plus actifs du mois
Senlord
 
Mots-clés
Senlord Points Précepteur Loum Chaos Cathia Ellebosa Anerey Celldia Présentation
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Histoire d'Ellebosa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Senlord
Admin
Admin
avatar

Masculin Messages : 86
Points : 137

Feuille de personnage
Points de RP:
0/0  (0/0)
Race: Squelette

MessageSujet: Histoire d'Ellebosa   Mar 8 Nov - 21:29


L’Histoire d’Ellebosa







Ellebosa ville de mystères et de secrets, de joies et de tristesses, de bonheurs et de souffrances. Ellebosa est une ville chargée d’histoire dont je vais m’efforcer de vous raconter les origines d’après les écrits du Précepteur et de certains récits elfiques.
Vers -2500 avant le Précepteur, les Hommes avaient presque tous été anéantis après la Guerre de la Destruction. Seuls quelques Nordiques qui n’avaient pas pris part à la guerre et les quelques survivants représentaient cet race autrefois puissante. Les elfes des pays de l’Ouest en avaient sauvés une grande partie. Par compassion premièrement et ensuite car les Hommes étaient forts et respectaient le sens de la justice. Les elfes auraient besoin d’aide pour exterminer les dernières forces du Chaos ayant survécu au Grand Feu.

Tout commença avec un homme « Elbose ».Elbose était un de ces Hommes survivants qui parcouraient Celldia à la recherche des lieux où résidaient encore les immondices du Chaos. Elbose était célèbre autant parmi les Elfes que parmi les Hommes, pour son courage et sa determination. Aucun ennemi n’avait survécu à sa lame enflammée ou avait pu déjouer ses pièges et ruses.

Au fil du temps, Elbose rassembla une équipe, formée d’hommes et de femmes vaillants voulant rendre Celldia de nouveau habitable pour les Hommes et les peuples des Sources qui voulaient y vivre en paix. Cet équipe était appelée les « Guérisseurs de Celldia ». Elle était composée de deux mages : Lïossa et Helios , de deux archères : Fiolia et Jasmine, et enfin d’Elbose le guerrier à l’épée de feu. Les Guérisseurs étaient reconnus à l’Est de Celldia par le peu de peuples qui pouvait y vivre. Les Elfes ou les Nains ne prêtaient pas forcément attention à ce groupe d’humains qui s’occupaient d’éradiquer le mal à l’Est. Les cinq compagnons avaient pourtant vu une multitude de choses affreuses. Allant des terribles Ornkars aux grands Griflèches (aujourd’hui disparus). Mais là où les Guérisseurs s’étaient heurtés à leur plus grand combat, à leur plus grand risque, ce fut cette triste éclipse -2356 av. Pcpt.

Helios, le plus puissant mage de cet compagnie, avait sentit un grand mal provenant des Montagnes de Calvère. Ainsi, l’équipe se dirigea vers ces montagnes pour éradiquer tout mal qui pourrait y régner. C’est en contrebas du flanc ouest de la chaîne de montagne qu’ils installèrent leur campement. Après plusieurs jours de préparation pour partir au combat contre un mal dont ils ne connaissaient rien, ils se mirent en route pour débusquer les puissances maléfiques qui régnaient à Calvère le 24 de l’éclipse.

Helios les guidait à travers le passage, se rapprochant doucement de leur but. Ils passèrent, d’après la légende, dans un petit passage étroit qui les mena à un lieu incroyable. Une grande plaine entourée de sommets immenses se présentait devant eux. Le soleil éclairait ce lieu d’une lumière intense, qui faisait ressortir toutes les couleurs de cette grande prairie. Au fond, en face des cinq compagnons, à quelques centaines de mètres, se dressait une immense caverne. Celle-ci, à contrario de la plaine, était plongée dans l’obscurité. La lumière y parvenait à peine. C’est de cette grotte que venait le mal qu’avait senti Helios. Ils traversèrent la prairie. Helios créa derrière eux une puissante barrière de Feu, qui bloquerait tout ennemi essayant de s’échapper. Lïossa sortit son orbe de pouvoir qui se mit à s’envoler et tournoyer autour d’elle. Elle embrassa Elbose et lui souhaita bonne chance. Fiolia et Jasmine dégainèrent leurs arc. Elbose sorti sa lame de son fourreau, qui s’enflamma dès que le groupe pénétra dans la caverne. Il faisait sombre, seul l’épée d’Elbose et les mains ardentes d’Helios éclairaient faiblement le lieu.

En avançant ils entendirent un immense bruit de frottement contre le mur de la grotte. Des piliers naturels gigantesques soutenaient le plafond. Au détour d’un d’eux, Elbose se trouva face à face avec un visage immense de plusieurs mètres de haut, qui lui fit un sourire diabolique auquel il manquait quelques dents. C’est ici que les Guérisseurs firent la rencontre d’Asög l’Abominable. D’après certain écrit elfique, ce monstre serait un survivant d’une très ancienne guerre. Le géant à la peau de glirth pure et noire – une armure presque impénétrable – leva son bras lentement. Le silence de la caverne était glacial. Elbose, pétrifié par un tel monstre, plongea son regard dans le sien et vu tout le mal et la corruption qui régnaient en cet être. Le bras d’Asög fendit l’air à une vitesse folle brisant plusieurs piliers sur son passage. Les compagnons d’Elbose, ne voyant pas le bras dans l’obscurité furent alarmés par le premier pilier qui se fendit. Ils n’eurent pas le temps de réagir qu’Elbose fut expulsé contre un des mur de la grotte. Désormais les aventuriers étaient plongés dans le noir le plus total. Helios projeta en l'air une gerbe de flammes, qui, arrivée à une certaine altitude explosa en une myriade d’autres gerbes. Ainsi fut dévoilé un énorme pied qui plongeait sur les quatre Guérisseurs. Les deux archères dans un réflexe synchronisé bandèrent leur arc et atteignirent le pied d’une flèche chacune avant de rouler hors de portée de l’attaque d’Asög. Lïossa créa une barrière d’eau, rassemblant toute l’humidité de l’endroit. Elle se protégea ainsi avec Helios. Le mage de feu à travers la protection, fit apparaître de ses doigts une multitude d’étincelles qui allèrent se coller à la peau du monstre. La défense de Lïossa faiblissait. Le monstre révélé, il purent contempler avec effroi son immense taille et sa forme humanoïde. Les flèches précédemment lançées retombèrent aux pieds de Fiolia. Asög avait des yeux de félin et une mâchoire d’Orc imposante qui créait un grincement de dent assourdissant. Avant que le bouclier de Lïossa cède, Jasmine s’extirpa, elle et Helios,  juste à temps de sous le pied du monstre.
« Vous venez déranger ma demeure. Vous avez détruit mes frères. Mon maître reviendra et votre descendance mourra ».
La voix grave d’Azög était omniprésente, on ne pouvait discerner l’endroit d’où elle était émise sans le regarder directement parler. Helios créa une immense sphère de feu en quelques secondes. « Ce n’est pas votre terre, ton maître n’aurait jamais du exister, aujourd’hui il est mort et tu va le rejoindre». La boule de feu d’Helios faisait maintenant la taille du torse du géant. Il commanda d’un signe de la main au feu de s’abattre sur Asög. Celui-ci poussa un cri sourd d’agonie, qui doucement se transforma en rire machiavélique. La peau du monstre était rouge vif, le glirth, dont elle était faite, avait résisté à la chaleur.

Elbose étant revenu à lui, couru vers ses compagnons et brandit son épée de feu. « Fuyons, cet adversaire est plus fort que nous ». Tous se mirent alors à courir vers la sortie de la Grotte. Le géant ne compris pas tout de suite ce qu’il se passait, et après un instant, il remarqua  qu’ils fuyaient et commença à les poursuivre. Cependant Elbose ressentait du déshonneur et de la honte à fuir un ennemi, cela ne lui était jamais arrivé. Il fit donc un signe aux autres de continuer à fuir « J’ai une idée, mais je dois y aller seul », lui fit demi-tour. Helios lui fit un signe de la tête, il avait confiance en lui, il devait forcément avoir un plan. Les Guérisseurs restèrent alors dans la prairie, attendant leur ami. Lïossa était très inquiète, il n’était pas dans l’habitude d’Elbose de les abandonner.

Asög se déplaçait à pas de géant. Sa peau de glirth, l'empêchait cependant de se mouvoir rapidement. Alors qu’il croyait poursuivre son repas de ce soir. Le monstre vit passer entre ses jambes un petit homme. Il se retourna brusquement et leva à nouveau son grand bras pour l'abattre sur sa cible . Il ferma son poing, écrasant alors une des colonnes de pierre. Il sembla alors lancer son bras en avant, visant le steak de ce soir. Sur son passage il détruisit encore quelques colonnes. Elbose, planta son épée de feu dans le sol, et s’en servit pour se projeter et esquiver l’attaque de justesse. Soudain, le plafond se mit à trembler. Elbose afficha un sourire carnassier.

Dehors, Lïossa entendit les bruits violents des coups donnés dans les colonnes, le sol et les murs. Après un moment de réflexion, elle comprit avec effroi ce qu’il se passait à l’intérieur et quel était le plan d’Elbose. Elle couru le plus vite possible le rejoindre.

Dans la grotte, Elbose esquivait un à un les coups du géant, qui détruisaient par la même occasion chaque piliers de la structure rocheuse. Des stalactites commençaient à pleuvoir. Asög était de plus en plus énervé. Il accéléra alors ses déplacements, devenant de plus en plus agressif. Elbose commençait à fatiguer, il aperçu alors Lïossa qui se dirigeait vers lui. Une partie de lui était inquiète de la voir ainsi exposée au danger mais l'autre en était d'autant apaisée en la voyant, un grand sourire se dessina sur son visage. Il courait toujours essayant d’échapper perpétuellement au géant. Lïossa s’approcha de celui-ci, elle rentra en contact avec son orbe, et une vague d’eau se forma en récupérant l'humidité restante. Elle se plaça sous le pied d’Asög pendant sa course et l'expulsa vers le haut. Se qui fit trébucher le géant qui s’écrasa lourdement sur le sol. Elbose et Lïossa essayaient de se rejoindre tout en évitant les stalactites qui tombaient autour d’eux. Après d’insensés zigzag, les amants se retrouvèrent au milieu de la caverne se prenant chacun dans leurs bras. Helios à l’entrée de la grotte leur cria de se dépêcher. Le bruit de l’effondrement de la caverne couvrait sa voix. Les deux amoureux s’embrassèrent un instant, Elbose penché sur le corps frêle de Lïossa. Un stalactite se décrocha juste au dessus d’eux. La pointe de pierre transperça le dos d’Elbose et la poitrine de Lïossa unissant leurs corps et leurs coeurs à jamais.

Sur la plaine Fiolia voulu les rejoindre pour les aider, le visage en pleure en comprenant ce qu’il se passait. Jasmine la retenait d’une main ferme, l'empêchant tout mouvement. Helios se retourna, une larme coula sur son visage, et disparu quelques secondes plus tard, s’évaporant sous la chaleur de sa magie. Helios et Jasmine trainèrent Fiolia pleurante, sortant de la plaine pendant que la grotte se referma doucement ne laissant seulement place à un tas de décombres. En repassant par l’étroit passage, Helios créa un voile de magie pour que, jamais on ne retrouve ce chemin. De retour au campement les trois compagnons restèrent un moment à faire le deuil de leurs amis. Il passèrent une nuit de pleurs et d’angoisse. Le lendemain matin, Helios avait disparu. Fiolia tomba alors dans une grande dépression, au bord de la folie.

Jasmine alors s’occupa de Fiolia pendant des années. Elles construisirent à l’emplacement de leur campement, une demeure plus respectable. De fil en aiguille, des vagabonds vinrent s’installer près de cet demeure où s’entrainaient toujours Fiolia et Jasmine dans l’optique qu’un jour elles vaincraient Asög. Elles fondèrent l’ordre d’Ellebosa, un ordre fondé sur un crédo «  Amis et frères, protège les, aime les, venge les ! » . Beaucoup d’hommes et femmes, principalement des Hommes, et quelques Elfes les rejoignirent des quatre coins de Celldia.

Cet faction s’agrandit au fil des années, et depuis l’objectif Asög a été oublié par la plupart des membres. Aujourd’hui l’ordre d’Ellebosa lutte pour le bien de la ville et du royaume d’Eliosa, étant au ordre du Kalmass d’Ellebosa qui lui même est aux ordres de L’Eleïor d’Eliosa. Fiolia et Jasmine on été enterrées près du Châteaux d’Etmoc, la demeure du Kalmass et Quartier Général des Elbosïar membre de l’ordre d’Ellebosa. Depuis le Message du Précepteur, les Elbosïar lui prêtent allégeance dans leur serment de servir Celldia et ses habitants.

Et c’est ainsi que fut créée la très célèbre ville d’Ellebosa aujourd’hui une des incontournables villes de commerce de Celldia et économiquement la plus puissante du Royaume d’Ellebosa.

Joaïl Lestrand, Historien, Archéologue et Aventurier, 49562 °

_________________
Senlord Brookendord, Le Précepteur de Celldia, Détenteur de la Vision d'Eru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedecelldia.jdrforum.com
 
Histoire d'Ellebosa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Celldia :: Avant le RP :: Contexte :: Histoire de Celldia-
Sauter vers: