Le Monde de Celldia

Nous sommes actuellement en 50 024 après le Précepteur
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Le début d' un (très) long voyage
Lun 15 Mai - 2:33 par Senlord

» 100 pièces de Bronze pour le jeune elfe !
Sam 1 Avr - 18:53 par Tralog

» Le gobelin et le chevalier
Mer 29 Mar - 20:47 par Buldoras

» L'histoire d'un barbare
Mer 29 Mar - 15:11 par Tralog

» Le nain et le mont
Jeu 16 Mar - 22:27 par Conteur flou

» Ne craignez plus rien Madame, Je vous protègerais.
Ven 3 Mar - 18:48 par Le Duc

» Stelen
Jeu 23 Fév - 22:19 par Conteur flou

» Au bord de la mer...
Mar 21 Fév - 12:01 par Eru

» Eubii, le dévoreur de rose
Ven 10 Fév - 21:42 par Senlord

Les posteurs les plus actifs du mois
Senlord
 
Mots-clés
Celldia Ellebosa Chaos Senlord Présentation Points Loum Cathia Anerey Précepteur
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Journal sauvage d'Anerey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anerey
Admin
Admin
avatar

Masculin Messages : 82
Points : 109

Feuille de personnage
Points de RP:
0/0  (0/0)
Race: Humaine Change forme

MessageSujet: Journal sauvage d'Anerey   Sam 17 Sep - 16:26

Identité

Nom et Prénom : Cuthglorn Anerey
Âge :228 / 19 ans
Sexe : Femelle
Race : Humaine Change Forme


Résumé de parcours du Personnage (va être modifié en fonction des Rp)
"Je suis arrivé dans la région d'Eliosa depuis l'Ouest, plus précisément le Nord Ouest. Mon parcours prévu pour l'instant:
Région natale (peuple nordique en pleine forêt) > de villages en villages à l'Ouest d'Ellebosa > Ellebosa > Passage du Calvère > Cascade de Norlame > Laissmer ...

Répertoire des RPs

Au bord de la mer... - Laissmer[b](EN COURS) Avec Tralog, Cathia: "Comment pourrais-je l'écrire...? Si même moi, je lâche une larme, c'est qu'elle ne peut se définir en quelques simples mots. La mer... Je serais resté tant d'heures devant sa magnificence, si l'autre abruti n'était pas devenue source de préoccupation. Oh ! Je suis dure avec lui. Il m'a juste perdu de vue. De plus, lui aussi le décor de la ville l’impressionnait. Je l'ai retrouvé devant des bateaux amarrés. Tout se montra fascinant. Je ne regrette pas d'avoir fait tant de chemin pour venir ici.
Sur la plage, une silhouette se tenait debout. C'était Cathia, une femme un peu troublée qui habite en ville. Elle avait tout de même l'air sympathique, mais quelque chose d'inquiétant ressortait de son regard. Plus inquiétant que MOI. Nous avons dormi sur la plage (parce que Tralog ne comprend toujours pas ce qu'est l'ARGENT !), puis j'ai essayé de réaliser ce que Senlord m'avait conseillé il y a longtemps. Mais je ne connaissais pas le chant de la mer. Je le ferais, je le jure !
On a eu une salle matinée, aujourd'hui. Il y à une sorte de ver géant, <<carlsic>> je crois, qui est venue faire des ravages en ville. Il était tétanisant, à sortir du sol et à plonger vers les gens. J'ai aidé des habitants à s'enfuir, mais d'après moi, malheureusement pas assez. Si seulement j'avais réfléchi plus tôt au lieu de fuir comme une bête ! Je veux dire une <<bête>>, une sotte. Je viens de voir une silhouette étrange sur la colline d'en face, elle à l'air d'avoir foncé en ville, si mes yeux sont encore mes amis. Ohw! Comment je peux écrire dans un moment pareil? Au boulot Anerey ! "

Deux compagnons - Passage du Calvère(FINI) Avec Senlord, Tralog: "ça y est. Nous nous retrouvâmes prêts à partir. Et comme à chaque fois, il y eu un imprévu. Mais rien de bien grave. Senlord tout simplement. Il a surgit de la neige, a dit qu'il avait fait explosé la base des gobelins, ce que j'ai du mal à croire, puis nous a informé de la menace des gobelins qui pesait sur Ellebosa. Il est partit très vite. Maintenant, le voyage commence. Nous nous sommes arrêtés le premier soir dans un trou de neige et de glace, dans lequel nous avons savouré un délicieux animal. Les soirs suivants étaient à peu près similaires, mais nous n'avons pas eu le luxe d'un repas copieux à chaque fois.
Nous sommes enfin sortit de ces montagnes. Notre vue s'étendait sur des kilomètres de prairies vertes. Je pense que ça a beaucoup affecté Tralog. A présent, plus de froid mordant, et une abondance d'animaux sauvages à chasser, j'ai hâte !"

La Bataille des Gobelins - Passage du Calvère(FINI) Avec Senlord, Tralog: "Après notre sortie de l'habitat des loups, nous avons suivi Senlord, qui d'ailleurs, ne semblait pas beaucoup se préoccuper de nous. Comme le voyage était long, il créa grâce à sa magie un portail qui nous a mené directement à la grotte des gobelins! Je crois que ce que j'ai à découvrir dans ce monde est infini.
La grotte était sale et malodorante. J'ai vécu à l'intérieur une expérience olfactive très désagréable. Alors que Senlord se précipitait dans les profondeurs de la grotte, il nous prévint de l'arrivée d'une énorme bête qu'on dû affronter sans lui. J'avais confiance à la force de Tralog face à cette créature, mais moins en la mienne. Et les évènements furent à la hauteur de mes espérances. Tralog se battit d'une puissance, tandis que moi je fus projetée en l'air après une action désespérée. Les stalactites se mirent à tomber, et Tralog me protégea avec son armure. Je suis sûre que j'aurais pu m'en tirer toute seule! En plus il a encore une fois provoqué une situation gênante. Il est vraiment maladroit...  
Après ce combat dangereux, je lui ai proposé de me suivre pour voir la mer. Et il a accepté! Je suis très heureuse."

L'errance de Tralog - Passage du Calvère  (FINI) Avec Tralog et Senlord: "Un passage sacrément galère, qu'est celui du Calvère. Et on y fait des rencontres étonnantes. Alors que je traversais le passage, les quatre pattes dans la neige, je fis la rencontre de Tralog, une sorte d'homme barbare. Il m’intéresse. Malheureusement, on a pas pu être tranquille, il a fallu que des gobelins nous dérangent. Ces crétins...! Leur nombre était impressionnant, et j'avoue que je n'y croyait pas au départ. Je n'avais jamais vu autant de personnes rassemblées, et encore moins courant vers moi avec autant d’agressivité. Mais grâce à mon sens de prévention, des loups sont venus nous aider, moi et Tralog qui se déchainait avec son énorme épée. Il m'apprit plus tard que son peuple était très guerrier, et que comme ils vivaient dans ces montagnes hostiles, ils possédaient un corps adapté. Un peu comme moi et mon Grand Nord. On y retrouve ici les mêmes conditions de froid et de neige que dans ma région natale. Pour continuer mon récit, je dois dire que je ne m'attendais pas à voir les gobelins décamper si vite. Mais l'évènement nous avait épuisé, ainsi les loups, tombés sous mon influence étrange et indescriptible, nous emmenèrent dans leur tanière.
Au matin, un visiteur avait attisé une certaine ambiance agitée chez la meute. Oui, Senlord était venu rendre visite aux loups. Parce qu’en plus de savoir beaucoup de choses, il pouvait communiquer avec les loups. C'est à ce moment que Tralog, qui ne comprenait alors pas où il se trouvait, avait attiré ma curiosité, et m'en raconta beaucoup sur son peuple. Cet un homme vraiment spécial, alternant entre fierté et désespoir, car son peuple l'a banni. Il ne connaît pas Le Precepteur. Pas étonnant, vu l'endroit perdu dans lequel il vivait avant. Je n'ai pas bien suivi la discussion entre les loups et Senlord, moi-même discutant avec Tralog, mais il me semble avoir compris que les gobelins locaux présentaient de plus en plus de risques. Obsédé par la mort et son "Valhala", Tralog voulait absolument aider Senlord dans sa mission. Je me disais alors qu'il fallait pas que je dévie de mon chemin, que c'était la mer que je souhaitais voir. Mais en revoyant Tralog debout, armé et plein de volonté, je n'ai pas pu résister à l'appel de l'aventure.
Je dois avouer que ce fut une expérience gênante de se transformer face à lui.. Je n'arrive toujours pas à expliquer pourquoi j'ai agit de la sorte! Que Tralog soit mille fois remercié, il a détourné le regard lors de ma nudité humaine. "

Retour aux origines - Ellebosa (FINI) Avec Senlord: "A peine arrivée à Ellebosa, j'ai fait la rencontre d'une personne particulière. Le Précepteur en personne, rien que ça! C'est un personnage plein de tourments, j'aimerais l'aider comme lui l'a fait avec le monde. Apparemment, la reconnaissance n'est pas le fort des habitants de Celldia. Il a fallu que des personnes viennent nous déranger. Des vampires (c'est, je crois, des créatures humaines qui boivent du sang), nobles, qui semblaient se moquer de nous. Mais alors que nous les ignorions, ils préparaient un coup. Et avant que je ne puisse comprendre, Senlord déploya ses pouvoirs pour contrer les Vampires, les envoyant valdinguer dans tous les sens. Je compris à ce moment l'importance d'un tel être pour lutter contre les forces du Chaos. Et c'est d'ailleurs pourquoi les vampires nous ont attaqué. Il se trouve que la tête de mon ami vaut cher chez nos ennemis.
Nous nous sommes ensuite baladés après ces curieux évènements, à la lueur du soleil levant. Au final, j'ai décidé de partir assez vite d'Ellebosa. Senlord m'a indiqué le chemin pour la mer, que je souhaite voir plus que tout, puis nous nous sommes séparés. Quand le reverrai-je?
Je retiendrais toujours cette nuit très spéciale qui réveilla en moi la volonté d'aider les peuples oppressés par Criston. "

_________________
C'est très l'écriture en #3300CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal sauvage d'Anerey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» IMPORTANT : Journal recrute rédacteurs
» Journal de Hermione Blake
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Uruk-Haï sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Celldia :: Avant le RP :: Gestion des personnages :: Journaux des personnages-
Sauter vers: